Cinéma : et si on s’affichait en grand ?

Un format pour tous

maxresdefaultPLV, publicité sur Internet, affichage, marketing direct, salon… Nombreuses sont les solutions de communication qui existent de nos jours. Une  grande entreprise, une multinationale, sera présente sur tous les supports : l’omniprésence, c’est la clé. On pourra notamment évoquer des marques comme Apple, Mac Donalds ou encore Coca-Cola, qui n’ont aujourd’hui même plus besoin d’ajouter le nom ou le logo de leur marque, tant leurs produits et leurs identités visuelles sont connus de tous.

Mais les TPE et les PME ne sont pas pour autant cantonnées aux annonces dans la PQR et à l’affichage dans la ville. Il existe un média idéal pour les annonceurs locaux, qui offre une grande visibilité et un large capital sympathie : le cinéma.

Les formes de la publicité au cinéma

L’avantage avec ce support, c’est qu’il existe de nombreuses formules, pouvant répondre à tous les besoins en matière de visibilité, mais aussi et surtout à tous les budgets. Il existe en effet plusieurs formats et prix de publicité au cinéma.

La solution la plus économique, c’est l’achat d’encart sur le programme ou à l’arrière des tickets d’entrée. Ce format est surtout privilégié par les bars, restaurants et boites de nuit, qui peuvent y accoler un bon de réduction valable après la séance. C’est un format répandu, ce qui n’empêche aucune d’autre forme d’annonce.

On trouve ensuite, toujours dans la catégorie économie, les annonces rideau (encart sur le rideau devant l’écran, avant les pages pub), qui sont toutefois en passe d’être totalement remplacé par des annonces numériques fixes  sur écran. Ce qui, dans le fond, ne change pas grand-chose si ce n’est ajouté de la souplesse de modification et des tarifs plus allégés, en proposant des campagnes plus courtes.

Puis suivent les publicités de cinéma proprement dites, c’est-à-dire des messages animés diffusés sur écran. Là encore, on trouve des variantes : il existe encore et toujours les spots classiques, relativement économiques par rapport à une campagne TV, mais demandant un certain investissement pour la réalisation du film en lui-même. Les tarifs varient en fonction de l’ordre de passage (avant ou après l’extinction des lumières). Cependant, plus le film approche, plus les tarifs sont élevés, et ce sont souvent seuls les annonceurs nationaux qui choisissent cet emplacement.
Vous pouvez aussi choisir les annonces animées sans son ou avec une voix off, des photos et des animations de textes pour économiser sur les frais de production.

logo-loginInformations supplémentaires et tarifs sur le site de la régie principale des cinémas en France :  www.censier-publicinex.fr et sur http://commerce.chefdentreprise.com/Commerce-Magazine/Article/Le-cinema-un-media-publicitaire-accessible-26612-1.htm.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.