B2C vs B2B : les tendances marketing 2016

B2B B2CL’efficacité des campagnes en misant sur le social marketing n’est plus à prouver. L’exploitation du social media demeure l’une des tendances en vue de générer des leads. Le contenu et le data management figurent aussi parmi les tendances marketing pour cette année. La question est de savoir quelle différence y a-t-il entre le B2C et le B2B ? En effet, les problématiques sont communes, mais les solutions restent différentes.

Place au marketing collaboratif

La majorité des campagnes de publicité pour les nouveaux produits sont vouées à l’échec puisque les consommateurs ne se sentent pas impliqués dans le processus de création. Les acteurs dans le B2C l’ont bien compris, c’est la raison pour laquelle ils misent sur les approches collaboratives. Afin d’engager toutes les parties prenantes, les commerçants se lancent dans la cocréation afin de développer de nouvelles idées. Le défi pour le B2B concerne le développement des plateformes collaboratives surtout que le digital permet de nouvelles opportunités de collaboration.

Marketing individualisé à prioriser

Tous les marketeurs en B2C s’accordent à dire que le marketing individualisé demeure une priorité si cette tendance est déjà un prérequis en B2B. L’essentiel est de favoriser une individualisation de la relation. La personnalisation des messages et des offres permet de tisser des relations de proximité, créer plus d’engagements dans le but d’entretenir une relation pérenne. Cette personnalisation qui se fera sur tous les points de contact doit accompagner chaque client tout au long de son parcours. La connaissance client constitue la condition sine qua non au marketing individualisé.

Pour une stratégie de contenus efficace

Presque toutes les entreprises utilisent le marketing de contenu. À cause des canaux qui se démultiplient et des attentes des clients qui évoluent de plus en plus, les opérateurs du B2C sont contraints de chercher d’autres voies de diffusion complémentaires aux canaux publicitaires classiques. Ils doivent allier originalité, divertissement et émotion. Tandis qu’en BtoB, afin d’intéresser et engager les cibles, la professionnalisation des contenus est à privilégier. La stratégie éditoriale, l’organisation des campagnes et la diversification des moyens sont à étudier.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.