Chômage : les chiffres n’ont jamais été aussi hauts

1024px-Pôle_Emploi_LyonL’annonce est presque passée inaperçue, perdue dans l’émotion causée par les attaques terroristes de début janvier 2015, mais les chiffres du chômage ont atteint un nouveau record à fin 2014, avec près de 3 500 000 chômeurs en catégorie A (chômeurs sans activité et à la recherche d’un emploi à plein temps). Si l’on inclut les autres catégories de demandeurs d’emploi ainsi que l’outre-mer, les chiffres sont encore plus impressionnants avec 5 520 000 personnes concernées.

L’inversion de la courbe du chômage imprudemment promise par François Hollande pour 2013 n’aura pas non plus eu lieu en 2014, et malheureusement tout laisse présager qu’il en sera de même pour 2015. La croissance prévue pour 2015 est en effet de seulement 1 %, un taux qui ne permet pas de créer suffisamment d’emploi pour enrayer la montée du chômage, ni même probablement pour le stabiliser : l’économie française ne présente un solde d’emplois positif qu’à partir d’1,5 % ou 2 % de croissance annuelle, compte tenu des gains constants de productivités, et en deçà les destructions d’emploi l’emportent sur les créations.

L’on peut donc s’attendre, sauf reprise économique aussi inattendue que miraculeuse, à une nouvelle litanie de records de chômage durant l’année 2015. Les prévisionnistes les plus optimistes, tels que ceux de l’OCDE, reportent désormais les espoirs de baisse du chômage en France à l’année 2016, alors que le traitement social du chômage montre ses limites avec un nombre de chômeurs non indemnisés en augmentation constante.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés